Guy d’X développe des aptitudes artistiques dès sa plus tendre enfance. A trois ans il commence à dessiner plusieurs objets (camions, maisons, etc.) de façon très réaliste. A l’âge de 10 ans il réalise le portrait d’un camarade de classe au cm1. C’est vers ces mêmes années qu’il est attiré par la musique, sous l’influence de son voisin de naissance à la Cité sic à Douala, calvin.

A la fin de l’année 1989 Guy d’X découvre et s’intéresse au RAP, parler rapidement sur une musique funk, soul, etc. Très rapidement il s’informe à fond sur ce courant musical successeur de celui du break-dance, effectue plusieurs interprétations telles ‘le salaire du rappeur’ ou ‘the power’ lors des semaines culturelles au lycée général leclerc. De 1992 à 1993 il participe de temps en temps aux show-times organisés dans les matinées de la jeunesse du kilimanjaro night club aux côtés de groupes phares du moment comme Etat d’Urgence.

 Puis Guy d’X laisse momentanément le hip hop pour se concentrer d’avantages à ses études secondaires. Une année après son bac, soit en 1997, il réintègre le monde artistique. Tout d’abord il co-fonde le Mouvement d’Auteurs Camerounais de Bande Dessinée (MACBD), mouvement grâce auquel certaines de ses œuvres plastiques seront exposées au festival de la bande dessinée à Angouleme (France), en 1998, ce qui lui vaudra par ailleurs d’entrer dans le répertoire d’illustrateurs africains ‘Amabuku’, édition 2000.

 Ensuite, Guy d’X co-fonde le groupe musical S-Team, groupe dans lequel il évolue pendant neuf ans comme auteur interprète, réalisateur de vidéogrammes, plasticien et producteur exécutif de l’album ‘le petit bantou’ qu’il éditera pour estimart association en 2005. En septembre 2006, las de supporter la profonde désorganisation y existant et surtout suite à un bilan financier personnel catastrophique, Guy d’X quitte le collectif pour se consacrer à une carrière en solitaire.
.           Aujourd’hui l’artiste a monté sa propre structure de productions musicales, vidéo et plastiques, structure dénommée guy d’x productions. Cette dernière a commencé par nous proposer l’album constitué de 11 titres de Guy d’X intitulé ‘prenons conscience’. Viendront ensuite l’album ‘croisons les doigts’ du rappeur Les Clés-Son of God et le mini album du rappeur Denis Ice.

Retour à l'accueil