Fini !! C’en est fini de la première édition d’Africa Star  qui, à l’issue du dernier prime du vendredi 27 juin les téléspectateurs (les membres du jury me votaient pas, ndrl) ont consacré Emmanuel Sine-Tum, Sydney de son nom, AFRICA STAR 2008.

A l’initiative de Claudy Siar (par ailleurs présentateur et producteur des primes times) et organisé par le label SCDC Production avec l’appui de RFI (Radio France International) et la chaîne de TV TéléSud 3A, le concept Africa Star a pour but de faire découvrir au monde les talents musicaux dont regorge le continent africain mais surtout de donner à l’Afrique une Star Academy qui lui ressemble. Elle a mis en compétition, durant six semaines, des candidats sélectionnés dans huit pays d’Afrique francophone : le Sénégal, la RDC, le Bénin, le Mali, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Cameroun et le Gabon.

Durant les six semaines qui viennent de s’écouler, les huit candidats ont suivi avec assiduité les conseils intensifs de chants dispensés par le « grand sage » Pierre Akédengué et ont essayé autant que faire se peut de les appliquer durant les primes times dont trois étaient enregistrés et trois diffusés en direct sur plusieurs chaînes africaines comme RTS (Sénégal),TV2 (côte d’ivoire),ORTB(Bénin), RTG(Gabon) ou encore Canal2international et CRTV pour le Cameroun. Ceci sous l’œil très critique des professionnels de la musique invités comme membres du jury et qui tous les vendredis, deux heures durant, ont jugé les performances réalisées par les jeunes talents. Et bien que de nombreuses stars aient défilé sur les sièges de membres du jury,la figure emblématique de la musique gabonaise Annie Flore Batthiellilys et le chorégraphe Bernard Lebeau restaient les principales personnalités.

La cité de la démocratie de Libreville (qui a abrité la plupart participants) a vibré au rythme des sonorités d’Afrique et du monde interprétées par les candidats mais aussi par des artistes comme patience Dabany, Meiway, Alpha Blondy, Amadou et Mariam, Mopao Sarkozy, Ismaël Lo ou encore Singuila venus rehausser de par leur présence l’éclat de cette grande pépinière de star en devenir.
Sélectionnés sur une base de 300 à 400 candidats sur dossiers d’inscription par pays du 04 au 07 mars dernier, c’est finalement Bintou, Christelle, Gaël, Joël, Ricko, Sia, Sydney et Woly représentant respectivement le Mali, la RDC, le Bénin, le Gabon, la cote d’ivoire, la Guinée, le Cameroun et le Sénégal qui auront été choisi pour rivaliser d’adresse et de voix du 23 mai au 27 juin.Au finish, Sydney a rasé sur le fil le trophée d’AFRICA STAR 2008 à un Gaël qui jusqu’au bout aura contesté cette consécration qui lui était acquise par les professionnels et même par les membres du jury dès le premier prime.

Etaient présents à ses côtés lors de ce sacre d’autres camerounais qui ont aussi marqué de leur empreinte la première édition d’Africa star. L’incontournable Alain Oyono au saxophone, Haoussa Drum’s à la batterie, Naimro Quomey au clavier et Bill Muicha au chœur.

Hors mis la récompense de trois millions annoncée pour le vainqueur, Sydney enregistrera deux albums dont une compil avec les autres candidats et un personnel qui sera, l’a-t-il promit à l’issue de son sacre, à la hauteur des téléspectateurs qui l’ont élu. De nombreux lots sont également annoncés de même que la tournée africaine et internationale pour le groupe.

Même si l’iniative n’a pas été appréciée de tous, d’aucuns la qualifiant de moyens d’enrichissement pour les organisateurs, Africa star aura été une réussite dans l’ensemble puisqu’elle aura mobilisé de nombreux téléspectateurs et incité d’autres artistes en herbe à se préparer pour le casting de la deuxième saison.

Cependant de nombreuses questions demeurent sans réponse dans les esprits des fans et des téléspectateurs : Les organisateurs vulgariseront’ils les dates de castings ?? Les membres du jury seront’ils fixent comme à la Star Academy ? Les participants seront-ils revus à la hausse avec des pays en plus ? La cité de la démocratie sera-t-elle le siège final de la compétition ? Bref, Africa Star sera-t-elle un jour à la dimension de la Star Academy ?

Quelques soient les réponses données à ces différentes préoccupations, la notre demeure celle de savoir qui représentera le Cameroun lors de la prochaine saison !!
 
Ecoutez moi cette voix si sensuelle ! Juste un peu ! Pour assister  même après, à cette émission grandiose

Bonne musique @ vous !!!

Retour à l'accueil