Lors de l'interview qu'il avait accordé à la chaîne de tv France 24, Paul BIYA, le Président de la République du Cameroun a dit je cite: "...des Camerounais prétendent guérir le Sida..." fin de citation. Peut-être ne l'affirme t-il pas parce que la parole affirmative du chef est prononcée suite à un certain nombre de vérifications des professionnels de la satné.


Et pourtant tout à côté, un jeune chercheur indépendant sur le Vih/Sida et autres maladies virales, confirme haut et fort: "Je traite et guéris le Vih/Sida avec le viroxyn24"


Le jeune chercheur Camerounais s'est confié à l'hebdomadaire "La Météo" et dit qu'ils ont, avec son équipe découvert une association de molécules organiques susceptibles de détruire les virus par production d'oxygène. De ces molécules ils ont pu mettre sur pied un traitement à titre curatif contre le Sida, en particulier et les maladies virales, en générale telles que le zona, hépatites B et C et autres...

Pour s'expliquer et donner d'amples inforamtions sur le processus par lequel son produit tue le Sida, il dit que le viroxyn24 n'agit pas directement sur les virus. Il crée plutôt au sein de la cellule infecté des conditions de vie virale impossible parce que ces virus sont sensibles à l'oxygène.

Semengue Si Remy confirme que depuis 7 ans, ils ont guérit des milliers de malades du Sida [...]. Quant à le prouver, Remy repond par une phrase: "...Je ne demande qu'à être mis à l'épreuve pour mon produit parle de lui-même..." parce que dit-il "...vous ne verrez jamais quelqu'un crier partout avoir eu le Sida et en être guéri au regard de la stigmatisation liée à cette maladie. Mais les malades en parles entre eux".

La durée du traitement varie en fonction des cas et en principe, n'excède pas 36 jours sauf cas particulier.

Avant de clôturer l'interview, Semengue Si Remy dit "...pour tous ceux qui voudront apporter leur soutien, je leur demande de ne surtout pas me croire sur parole mais tout d'abord de m'offrir l'opportunité pour apporter la preuve de l'efficacité de mon produit..."


NB: Pour toute information complémentaire, bien vouloir appelé les numéros ci-après:
(237) 96 03 62 22 / 77 48 79 34

Source: Hebdo "La Méteo" N° 188 paru le 26 mai 2008.

Retour à l'accueil